Logo Matha

Cours

Blog

Classement

Besoin d'aide ?

Rejoins-nous ! actifs

Infos pratiques

traficaarrr

Acquisition de trafic : 5 techniques pour attirer plus de visiteurs sur ton site web

Besoin de conseils pratiques pour l'acquisition de trafic sur ton site web ? On te donne 5 techniques infaillibles pour booster ton taux de visiteurs !

Anaïs Soler

Anaïs Soler

Rédactrice web

mer. 28

octobre 2020

10mn

de lecture

Tu as beau peaufiner ton site, proposer des produits tendances et te plier en 4 pour attirer des visiteurs, ça ne fonctionne pas. Ton site web se trouve toujours à la 17ème page de résultats Google, et le nombre de visiteurs ne décolle pas d’un pouce.

Ne perds pas espoir ! Peut-être que ta stratégie marketing web n’est pas aussi efficace qu’elle le pourrait. Et pour la parfaire, un seul mot (enfin, quelques lettres) : le framework AARRR.

5 lettres, qui vont changer ta stratégie digitale à tout jamais. Et aujourd’hui, on se concentre sur le premier A : ACQUISITION !

Il existe différents leviers d’acquisition de trafic qui te permettent de booster le nombre de visiteurs de ton site web, sans même avoir besoin d’aller les chercher.

Ça t’intéresse ? Alors voilà, juste pour toi, 5 techniques d’acquisition efficaces pour attirer de nouveaux clients !

Les leviers d’acquisition clients, c’est quoi ?

Il s’agit des techniques et pratiques qui rendent ton site bien plus attrayant aux yeux de tes clients cibles. Non, ce n’est pas de la magie, ni même quelque chose d’illégal ou de payant : ce sont bien des méthodes que tout le monde peut mettre en place pour améliorer son taux de visite. Il suffit de trouver des leviers webmarketing qui conviennent !

En fait, les principaux leviers digitaux répondent aux exigences des moteurs de recherche, et des buyer personas. Et ils y répondent si bien que ton site internet se retrouve à la première page et que tes visiteurs se bousculent au portillon.

En savoir plus, ça te tente ? Alors, scroll down !

Les réseaux sociaux, source d’acquisition de trafic ciblé

Aujourd’hui, on a trop tendance à croire qu’en publiant 3 photos et 2 stories sur les réseaux sociaux, on va attirer les foules. Sauf que c’est parfaitement faux, puisque non seulement seuls vos followers vont voir nos posts, et qu’en moyenne, seuls 3% d’entre eux les verront (merci les algorithmes des réseaux sociaux) !

Pour que ces 3% fructifient sur le moyen terme, il faut avoir une grosse fanbase à disposition. Sauf que ce n’est pas forcément simple pour les entreprises dont le service n’est pas “sexy”, comme Jean-Claude Constructeur qui vend des tractopelles. En plus, même avec une grosse fanbase, on ne va pas se mentir : 3%, ça casse pas trois pattes à un canard.

Donc si tu te lances tout juste dans le business, on te conseille de passer par des Ads ou des posts sponsorisés sur les réseaux sociaux. Ça te permet de te retrouver au top de tous les feeds et sur tous les écrans : juste ce qu’il te faut pour briser la glace avec les internautes, et exploser le plafond de verre de ton audience, limitée en organique par les algorithmes des réseaux sociaux.

Si tu choisis de passer par la publicité payante sur Facebook ou Instagram, pense à préciser l’objectif que tu souhaites atteindre. Ici : la création de trafic. Comme ça, Facebook Ads va promouvoir ton contenu de façon ciblée en fonction de l’audience que tu vises. Mais aussi auprès d’utilisateurs qui cliquent régulièrement sur les pubs sponsorisées !

En passant par les ads, tu verras la différence sur ton taux de visiteurs. Mais ne sois pas trop gourmand.e si tu ne veux pas perdre ton argent : tu n’es pas obligé.e de sponsoriser tous tes contenus. Concentre-toi uniquement sur ceux qui vont réellement apporter du trafic sur ton site, ceux qui intéressent le plus grand nombre et sont catchy.

Avec un budget d’environ 60€ par post, tu peux déjà gagner énormément en potentiel de reach (autrement dit la portée de tes publications). Et c’est exactement ce que tu recherches pour attirer du trafic sur ton site !

Tenir un blog pour remplir ton objectif de visibilité

Souvent, le terme “blog” fait penser aux années 2000 et aux photos embarrassantes de toi au collège qui danse sur de la tecktonik (ou la macarena, on ne juge pas). Mais en réalité, le blog fait partie d’une des méthodes d’inbound marketing qui fonctionne le mieux.

D’abord, un petit arrêt sur la définition de l’inbound marketing. C’est un ensemble de techniques qui ont pour but de faire venir le client à toi, plutôt que l’inverse. Donc au lieu de prospecter par toi-même, tu fais en sorte d’attirer les acheteurs à toi. C’est tout bon ? On reprend sur le blog !

Le blog, c’est la partie humaine et chaleureuse de ton site internet. C’est l’endroit où tu rédiges des articles et où tu publies des photos sur l’actualité, ton entreprise, les services que tu proposes…

Mais attention ! Il ne faut pas prendre les blogs à la légère : tout est une question d’organisation, même si de l’extérieur ça semble spontané.

Tenir un blog, c’est comme un compte Instagram ou Facebook : ça se prévoit, et ça s’entretient. Il faut penser ta stratégie éditoriale de manière intelligente, pour faire mouche à coup sûr. Mais comment ?

Dès le début, il faut que tu prévoies les sujets que tu vas traiter. Il faut que ce soit en lien direct ou indirect avec ton entreprise, et que ça parle aux internautes. Si tu as du mal à cibler ce qui plaît, tu peux utiliser le site Answer The Public, qui t’indique les thèmes et catégories qui intéressent le plus.

Tu peux également faire des veilles marketing, pour connaître les mots clés et expressions relatifs à tes services qui sont les plus recherchés. Tout simplement, tu tapes les expressions en lien avec ton offre, et tu compares le nombre de résultats entre eux. Tu peux même utiliser des logiciels de recherche de mots clés comme Google Adwords, qui t’indique le nombre de fois où telle expression a été tapée dans la barre de recherche.

En gros, mets-toi dans les baskets des lecteurs que tu veux attirer : qu’est-ce qu’ils veulent lire ? Une fois que tu le sais : donne-leur. Établis un calendrier éditorial avec les thèmes que tu vas aborder, rédige, publie sur ton blog et le tour est joué !

Mais les avantages du blog ne s’arrêtent pas là. Avoir un blog, ça te permet aussi de créer des liens avec d’autres blogs et sites internet. Ça s’appelle le netlinking et le guest blogging, et ça implique d’inviter des auteurs de blog à publier sur ton site, et vice versa.

Petite explication pour t’aider à comprendre le netlinking : internet, c’est une toile. Il y a une infinité de sites, et certains sont reliés entre eux par des hyperliens (ou backlinks, de leur petit nom), qui permettent de se rendre d’un blog à l’autre. Et ce n’est pas par hasard ! Quand tu relies deux sites entre eux, le trafic de l’un se dirige vers l’autre.

Donc si tu rédiges un article sur un blog A, avec un lien hypertexte qui pointe vers ton site B , les lecteurs du blog A vont se rendre sur le site B, et BOUM ! Explosion du nombre de visiteurs.

Mais attention quand tu crées des backlinks : choisis-les avec soin ! Si tu vends des truelles, publier des articles sur un blog dédié à la vie de Coco Chanel n’est peut-être pas la meilleure idée.

L’email marketing digital, pour révéler ton existence au monde

On pourrait penser que les campagnes emailing sont complètement obsolètes : mais non ! 66% des consommateurs ont déjà acheté un produit en ligne suite à un email.

Il existe deux grandes catégories d’emails marketing :

  • les emails à ta base de données clients (B2C ou B2B)
  • les emails de prospection commerciale, dits “cold emailing”

L’envoi d’email chez des clients qui ont déjà passé commande est très fréquent : offres, promotions, nouvelle publication… Souvent, ce type de séquence d’emails sert deux objectifs :

  • L’augmentation de la rétention : tout simplement faire revenir ou fidéliser un visiteur qui s’est déjà rendu sur ton site. Soit en lui faisant part d’offres, soit tout simplement lors d’une communication non directement commerciale, pour qu’il rejoigne la communauté de ton site internet
  • Le upsell ou crossell : tu renvoies des mails qui proposent des produits nouveaux ou complémentaires, en lien avec sa commande précédente. En gros, les fameux “Vous aimerez aussi…”

Si tu veux contacter des personnes qui ne font pas partie de ta base de données clients, donc des prospects, attention ! Cette pratique n’est autorisée qu’en B2B, et on appelle cela le cold emailing. Tu devras respecter de nombreuses règles pour ne pas tomber dans les spams, respecter la RGPD et avoir des chances de convertir. Heureusement, on t’a tout résumé dans cet article !

Le référencement naturel, inbound marketing par excellence

Une technique d’acquisition des clients, et pas des moindres : l’optimisation de ton site ! Optimiser le référencement de ton site permet de contenter les exigences des moteurs de recherche en matière de SEO, et donc de te placer dans les premiers résultats de recherche.

Tu sais probablement que 75% des internautes ne vont jamais au-delà de la première page de résultats. Donc si tu te trouves sur la 6ème page, ton champ d'action est grandement réduit !

Pour remédier à ce problème, il faut que tu optimises le référencement naturel (SEO) de ton site, de plusieurs façons :

  1. Optimiser la performance de ton site, et notamment le temps de chargement de la page. Tu peux par exemple alléger le poids des images, utiliser un code épuré, privilégier les photos aux gifs… En gros, tout ce qui permet à ton site de charger plus vite.
  2. Parce que si dans les 3 secondes qui suivent l’ouverture, ton site n’est pas chargé, 57% des internautes ont tendance à quitter la page, sans regarder en arrière
  3. Créer du contenu lié à ton secteur : au lieu de rédiger des contenus aléatoires, choisis des sujets qui concernent tes offres, et qui plaisent aux lecteurs. Pour ce faire, tu vas devoir te pencher sur la recherche du mot clé le plus cohérent
  4. Optimiser la sémantique : la touche finale après la rédaction de ton article ! Il s’agit d’utiliser le bon champ lexical et sémantique, pour que les moteurs de recherche considèrent ton article comme pertinent
  5. Respecter les règles d’architecture de site : en utilisant les bonnes balises html

Il faut voir ça comme un système de “bons points” donnés par Google : plus tu suis les règles du moteur de recherche, plus il te félicitera en améliorant ta position dans les résultats de recherche.

Ceci dit, le référencement naturel est un travail de longue haleine. Il faut attendre quelques semaines pour que les résultats se voient. Mais quand ils apparaissent, tu les remarques vite ! Le SEO, c’est un investissement sur le long terme, et un investissement qui fait toute la différence.

Le référencement payant, le top résultats des moteurs de recherche

Pour booster le référencement de ton site internet de manière rapide et efficace, tu peux aussi te tourner vers le référencement payant. Comme Google Ads, par exemple. Tu vois ce que c’est ? Les liens sponsorisés en display, en tête des résultats de recherche, ceux qui sautent aux yeux des internautes et qui, s’ils sont bien paramétrés, obtiennent un max de visites.

L’avantage du SEA (Search Engine Advertising, autrement dit les annonces publicitaires sur les moteurs de recherche), c’est que ça peut te propulser au sommet du SERP, en toute première place en tant qu’annonce sponsorisée.

Le potentiel de conversion de cette méthode est radical, grâce à la création d’audiences et à la mise en place d’objectifs adaptés à ton entreprise. En fait, quand tu passes par le SEA tu mets en place toute une campagne de publicité qui peux augmenter énormément le nombre de visiteurs. Tu te places en toute première position sur LE mot clé qui t’intéresse.

Souvent, le SEA est vu comme une stratégie complémentaire du SEO. Elle permet par exemple de tester différents mots clés pendant une durée précise, afin de voir lesquels sont les plus performants.

Si tu te lances tout juste dans une activité et que tu veux percer, allier SEA et SEO est une excellente méthode. Le SEA te classe dans le top 10 des résultats, donc les internautes savent que tu existes. Et une fois que tes campagnes sponsorisées touchent à leur fin, ton référencement SEO te maintient dans une excellente position, donc tu ne perds pas de visiteur.

L’optimisation, c’est le soft spot des moteurs de recherche. Et si tu veux être dans leurs petits papiers, c’est la chose à ne pas rater !

Alors, prêt.e à générer du trafic qualifié ?

Rome ne s’est pas faite en un jour : ton carnet d’adresses non plus ! Se faire connaître de sa cible n’est pas une tâche aisée, et ça nécessite un certain travail. Mais rien d’inhumain si tu es motivé, promis !

Des réseaux sociaux à la tenue d’un blog, en passant par l’optimisation et les campagnes emailing, tu as toutes les cartes en main pour booster ton taux de visiteurs. Alors, qu’est-ce que tu attends pour te lancer ?

Découvre notre leçon dédiée au framework AARRR, pour optimiser chaque étape du cycle de vie client !

traficaarrrwebmarketing